Prêt pour le tour de Taiwan

A NTU, tout le monde a un vélo

Ici à NTU, si tu veux être jeune et branché, il te faut un vélo !

Autant la première semaine 25 minutes de marche pour aller au labo ça me dérangeait pas, autant là j’avoue ça commence à me fatiguer…

Alors aujourd’hui, Hao-Zong et Hui-Hao (deux Taiwanais de mon labo) m’ont gentiment accompagné pour m’acheter un vélo d’occasion.

Ici à la fac, l’achat de vélos fonctionne en circuit fermé : on rachète les vélos d’anciens étudiants à moitié rouillés (les vélos, pas les étudiants!) pour 400NT$ (environ 10€). Bon, c’est pas avec ce genre de vélo que Lance Armstrong pourrait gagner le tour de France (quoique…) mais pour circuler à la fac, ça suffit amplement !

L’achat de vélo, c’était vraiment mon action utile de la journée…
Après, en revanche le reste de ma journée au boulot a été complètement inutile et improductif : je viens de m’apercevoir que l’architecture logicielle sur laquelle je travaille depuis une semaine n’était pas compatible avec le hardware qu’on a au labo… Dur 😉

Mais bon, je n’ai pas rien appris aujourd’hui (oh, la jolie double-négation). Les étudiants Taiwanais m’ont appris à dire 我愛你 en Chinois (on prononce “wo aïe ni”, et ça veut dire “je t’aime” – c’est quand même utile non ?).

Moi, je leur ai appris “Merci”, et “Je t’aime” en français… Et pour la leçon de demain, ils m’ont demandé de leur apprendre “Est-ce que je peux avoir ton numéro de téléphone”…
Oui, c’est utile aussi 😉

2 commentaires

  1. Bien vu le vélo, je pense que c’est un achat utile mais on hésite encore à investir 10€, je veux dire ça représente quand même une semaine et demi de repas…

    Sinon petit spoiler, Est-ce que je peux avoir ton numéro de téléphone c’est :”你可不可以给我你的电话号吗?” ou (parce que là je t’aide pas trop) “Ni ke bu ke yi ni de dian hua hao ma ?” Mais comme tu risques de t’en rendre compte dans la pratique y’a une faille, si elle te le donne (ou il hein…) il faut le comprendre… et là c’est la drame ^^

Laisser un commentaire