Kaohsiung

Kaohsiung, working city...

Kaohsiung, working city...

Bon, deux semaines après, voici la suite de l’article précédent…

Tant qu’à être à Kaohsiung (高雄, prononcez “gaoshiung”), j’avais négocié avec mon prof pour me prendre 2 jours sur place (et donc rater le lundi) en faisant un peu de tourisme. Malheureusement, Johnson qui avait du boulot à finir juste avant son départ pour la France devait rentrer sur Taipei après la conf, je me suis donc fait 2 jours en mode aventurier solitaire dans le sud de Taiwan…

Première constatation : … mais où sont les étrangers ? C’est vrai ça, les non-asiatiques, ils sont où? A Taipei, il n’y en a déjà pas beaucoup, mais à Kaohsiung c’est bien simple, j’ai dû voir moins de 10 non-asiatiques en 2 jours.

Kaohsiung - Love river

愛河 alias la "love river"

Deuxième constatation : comme il n’y a pas d’étrangers… les gens sont mauvais en anglais (mais alors vraiment très mauvais…). J’ai donc dû utiliser le peu de vocabulaire Chinois que je connais pour demander mon chemin, marchander des tapis et taper la discute…

Troisième constatation : raaaah, mais monsieur/madame, arrêtez de me fixer comme ça! Vous avez jamais vu un Français ou quoi?

Quatrième constatation : c’est le sud de Taiwan, il fait très chaud…

Bref, au programme – à chaque fois improvisé le matin même, c’est plus fun – des deux jours :
1er jour : Kaohsiung centre et l’île de Cijin
2ème jour : Zuoying et le “Lotus Pond” (étang du lotus)

Attention! Chute de noix de coco!

Attention! Chute de noix de coco!

Le premier jour, j’ai loué un vélo pour me balader dans le coin de Sizihwan (ouest de la ville) et sur l’île de Cinjin. Cinjin, c’est LE grand lieu touristique de Kaohsiung le week-end…

Mais en dehors de l’île de Cinjin, Kaohsiung paraît beaucoup plus “vide” que Taipei : grandes stations de métro quasi vides, grandes rues très larges sans personne…
La ville est beaucoup moins “internationale” que Taipei et beaucoup plus industrielle (notamment quand on voit le port et tous ses porte-conteneurs qu’on dirait tout droit sortis de Thalassa). Et à part ça, le Liuhe Night Market vaut vraiment le coup d’oeil

Le deuxième jour, je suis allé au “Lotus Pond” (étang du lotus) à Zuoying (partie nord de Kaohsiung). Il y a deux lacs sympa à voir à Kaohsiung : le Chengcing Lake (澄清湖) et le Lotus Pond. Les deux étant situé à perpette l’un de l’autre, il a fallu choisir…

Une des pagodes du Lotus Pond

Une des pagodes du Lotus Pond

Et le Lotus Pond à trouver, quand tu parles pas Chinois, c’est dur…
Heureusement, je suis tombé sur deux Hongkongaises qui y allaient aussi et qui m’ont guidé jusque là. Je n’aurais jamais trouvé tout seul, le chauffeur de bus ne parlant, évidemment, pas anglais.

Le Lotus Pond, c’est très joli à voir (dommage qu’il fasse gris ce jour là et qu’il se soit mis à pleuvoir sur la fin… ). Le lac est entouré de pagodes et temples Chinois et est situé juste à côté de Zuoying, une des plus anciennes villes de Taiwan (17ème siècle…) dont il reste quelques fortifications.

Le coin est un peu touristique (bon, on est très loin du monde sur la Côte d’Azur…) mais essentiellement peuplé de touristes… taiwanais. D’où le regard un peu bizarre des papys taiwanais en train de jouer aux échecs chinois quand ils me voyaient arriver près d’un temple…

Enfin bref, une conf (donc TGV payé par le labo…), 2 jours de vacances dans le sud de Taiwan, c’est cool la recherche 🙂

2 commentaires

  1. OHhh un article chez Nico !! On avait perdu l’habitude !! Heureusement qu’il y a encore des acharnés qui y jettent un oeil de temps en temps (pendant que ça simule, on a du boulot au mainland !! ). Et on a même droit a une nouvelle interface, la chance !! Si je comprend bien l’article t’a piqué deux Hong-kongaises a un chauffeur de bus pour aller sur la 愛河, et après on se demande d’où elle vient la réputation des français…

Laisser un commentaire